Location photocopieur : attention arnaque contrat et cascading

Combien payez vous votre location photocopieur ?

Dans le monde de la bureautique, lorsqu’il s’agit de parler d’argent, rares sont les interlocuteurs acheteurs ou vendeurs disposés à s’exprimer ! Si la loi du silence fait les affaires des uns, elle desserre forcément les autres.

Si d’aventure il vous est arrivé de révéler les prix pratiqués par un fournisseur, vous avez dû remarquer deux types de réactions : certains commerciaux s’offusqueront en vous expliquant que vous payez bien trop cher et parfois dans le même temps seront secrètement admiratifs qu’un « confrère » ait pu faire cette « affaire ». D’autres tenteront de profiter de cette aubaine de prix élevé pour relativiser et vous faire miroiter des économies tout en vous proposant au final un tarif parfois similaire voir supérieur … Attention car pour empocher le pactole auprès d’une entreprise ou d’une collectivité les méthodes peuvent être nombreuses et surprenantes chez les vendeurs de photocopieurs une profession où la concurrence fait rage ! Bien sûr, le fournisseur doit gagner sa vie et c’est aussi dans votre intérêt qu’il soit justement rémunéré. Un fournisseur qui ne gagne pas d’argent sur un contrat ne pourra pas assurer correctement le service qu’il vend. Vous seriez donc en tant que client, le premier à en payer les frais, attention donc aussi aux offres anormalement basses.

Location Maintenance Photocopieur en Guadeloupe, Martinique et Guyane. Première plateforme antillaise de mise en relation unifiée avec des revendeurs locaux.

Nous vous donnons quelques pistes pour ne plus tomber dans les pièges tendus : renouvellement abusif, loyer excessif, cascading etc …

Par quoi commencer ? Il suffit de se poser quelques questions :

  • Ai-je besoin de remplacer ce matériel ? 
  • Est-il en adéquation avec mon utilisation ?
  • Est-ce que j’utilise toutes les fonctions ?
  • Aurais-je besoin de nouvelles fonctionnalités ?
  • Dois-je encore imprimer en couleur ou seulement en NB ?
  • Le format A3 m’est-il indispensable ?
  • Est ce que la sécurité des documents numérisés est garantie ?

Pourquoi ? Faire le point sur votre matériel que vous ayez été ou non sollicité pour le remplacer vous permet de vous poser les bonnes questions sur vos usages et vos besoins. Il existe des centaines de tâches qu’un photocopieur peut réaliser et souvent vous n’en utilisez que 3 ou 4 … alors pourquoi payer pour ce dont vous n’avez pas besoin puisque vous avez le choix !

Comment ? Interrogez vous sur vos usages, interrogez vos collaborateurs et réalisez un cahier des charges. Chaque membre de votre équipe peut avoir des besoins différents qui ne sont pas pour autant incompatibles. De nombreuses infrastructures ont des dizaines d’imprimantes alors qu’un photocopieur unique serait bien plus pratique pour tout le monde et à l’inverse d’autres établissements disposent d’un seul et unique matériel alors qu’une répartition par service ferait gagner un temps considérable aux collaborateurs. On constate donc qu’il n’existe pas qu’une seule solution miracle mais des solutions adaptées à chaque structure !

Je n’ai pas le temps … En effet et ce n’est pas votre boulot. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle bien souvent les entreprises ont des équipements qui ne correspondent pas tout à fait à leurs besoins. On répond à l’urgence, on achète ou on loue un matériel supplémentaire, on choisit un partenaire sans trop se poser de question et c’est parti pour 4,5 ou 6 ans ! Dommage, votre infrastructure aurait surement profité d’une étude plus complète pour répondre mieux à ses attentes.

Alors je fais quoi ? Appelez un professionnel ! Non, pas celui qui vous vend le matériel, mais un professionnel indépendant : nous par exemple ! Celui qui n’est pas lié à un constructeur en particulier, qui n’est pas motivé par le bénéfice que va lui rapporter cette machine plutôt qu’une autre parce qu’il bénéficie actuellement d’une promotion. Parce que vous savez que seule une entreprise indépendante peut vous donner un avis objectif sur votre situation, analysez vos besoins, prendre le temps de construire pour vous l’architecture idéale !

Et mon fournisseur dans tout ça ? Conviez le à travailler pour vous, avec nous, vous n’êtes pas obligé d’en changer. D’ailleurs une étude ne vous oblige pas à changer quoi que ce soit si ce n’est pas nécessaire. Elle permet en revanche de mettre en avant les enjeux d’un équipement adéquat pour votre entreprise et qui le sera toujours dans le futur. Que vous soyez décidé à remplacer du matériel ou encore à l’étape de réflexion, vous devriez toujours prendre le temps de consulter Location Photocopieur Antilles Guyane pour obtenir un avis objectif de votre situation, c’est gratuit !

Avant de signer, assurez vous d’avoir entre les mains la bonne offre et surtout d’éliminer les mauvaises. Ces dernières pourraient vous coûter très cher.

signature contrat copie imprimante photocopieur a4 a3

C’est le conseil qu’aurait du suivre cette commune de Loire-Atlantique (département 44) dont l’affaire a été relayée par les médias tellement les sommes sont affolantes. Ils doivent 110.000€ à la banque pour rupture de contrat. Nous voyons régulièrement des contrats prohibitifs en Guadeloupe ou en Martinique, mais heureusement rarement dans ces proportions. Cela étant vous devez rester vigilant car si louer son photocopieur 10 fois le prix est anormal, payer 2, 3 ou 4 fois trop cher n’est pas non plus cohérent et cette situation est bien plus fréquente que vous ne le pensez !

Dans le cas de la Remaudière, commune de 1200 habitants, le loyer mensuel de son photocopieur s’élève à 1250€ (contrat d’une durée de 6 ans) soit 15.000€/an ou 90.000€ au terme du contrat. On peut raisonnablement estimer que pour une commune de cette taille un photocopieur bien équipé devrait lui coûter en moyenne aux alentours de 140€/mois pour un contrat s’étalant sur une durée normale de 5 ans soit 8.400€ au terme d’un contrat de 60 mois. On constate donc ici le choix fait par la municipalité en 2009, certainement poussée à remplacer avant l’échéance son précédent photocopieur, soldant l’ancien et refinançant le nouveau dans le même contrat pour atteindre un loyer exorbitant sous l’effet d’un cascading exagéré.

Comment auraient ils pu éviter un tel écueil ? En mettant en concurrence ou encore plus simple en demandant l’avis d’un agent extérieur indépendant (comme LPAG) aurait sans nul doute pu mettre à plat cette stratégie très couteuse. Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article de capital.fr ici : https://www.capital.fr/economie-politique/le-credit-mutuel-reclame-110-000-euros-a-une-commune-pour-une-photocopieuse-1362920


BONUS : Les règles régulièrement appliquées par les leasers lors d’une rupture de contrat avant son terme :

  • vous êtes redevable de l’intégralité des loyers jusqu’à l’échéance prévue initialement,
  • vous êtes généralement redevable d’une pénalité de rupture anticipée (en moyenne 10%),
  • vous pouvez aussi être redevable de la reprise du matériel sur site,
  • suivant le contrat de copies signé avec le revendeur, vous pouvez avoir l’obligation de solder les copies non réalisées jusqu’à la fin initiale prévue du contrat.

Vous comprenez ainsi qu’une rupture de contrat ne peut se faire sans analyser tous ces éléments.


Vous avez des questions sur votre contrat ?
Vous voulez comparer avant de prendre une décision ?
Contactez nous en cliquant ici sans plus attendre.

×

Bonjour !

Vous pouvez contacter directement un membre de l'équipe via WhatsApp ou nous envoyer un message en cliquant ici.

Nous vous répondons immédiatement ou dans les meilleurs délais en dehors des heures d'ouverture.

× Je peux vous aider ?